Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Telle théorie, note le Professeur KUZNETS, ou telle recherche, vaine aujourd’hui, peut susciter dans une industrie de dimensions importantes, elle peut être le point de départ d’une transformation radicale, du système productif des pays développés, sinon de toutes les économies (Kuznets S., 1957, p. 215). Voila environ plus d’un demi-siècle que la recherche, science fondamentale, invention, innovation et expérimentation, est devenu une affaire d’intérêt national pour la plupart des pays de la planète. Cependant l’appropriation de ce concept ne s’est pas toujours faite de la même façon suivant les espaces géographiques et culturels du monde.

Des théories, des idéologies, voire des disciplines ont servi de prétexte à des pays pour accroître leur influence dans le monde. De la course aux armements à la guerre économique certains pays se sont construits à partir de vision claire de leur avenir en mettant en place des méthodes efficaces. Parmi ces méthodes, la prospective  y occupe une place de choix, bien qu’elle soit peu ou mal connue de certains adeptes du changement.

Le présent article décline progressivement la méthode prospective puis son interaction avec la stratégie pour enfin servir une réflexion sur l’avenir.


Définition et présentation des concepts

La prospective est un introduit dans les analyses par Gaston Berger pour pallier aux limites de la seule prévision qui construit un avenir à l’image du passé. En effet " les problèmes changent plus vite qu’ils ne se résolvent et prévoir ces changements est plus important que trouver des solutions qui s’appliqueraient à des problèmes passés." (Godet M. 1997, p. 22)

Selon la commission européenne, la prospective est un processus participatif d’élaboration de futurs possibles à moyen et à long terme ayant pour but d’éclairer les décisions du présent et de mobiliser les moyens nécessaires à l’engagement d’actions communes.

Il  s’agit avant tout d’une attitude d’esprit (anticiper et vouloir) et un comportement (imaginer et espérer) au service de l’existence présente et future. Selon toute vraisemblance, la prospective est donc d’abord une méthode exploratoire de l’avenir. Mais cette méthode doit aussi éclairer l’action présente pour améliorer et anticiper sur l’avenir. C’est sans doute ce que pensait Grimaldi quant il a écrit que" l’avenir est la raison d’être du présent". (Grimaldi N. 1971, p. 18)

Bien plus souvent, la prospective  s’appuie sur les trois piliers que sont l’anticipation, l’appropriation et l’action. Cet ensemble de trois éléments indispensables forme ce qu’il est convenu d’appeler  le triangle grec. De l’anticipation à l’action la prospective cherche à répondre à la question fondamentale suivante ; que peut-il advenir ?  Ainsi, dans sa recherche de solution, la prospective suit un cheminement qui nourrit  une autre réflexion. Il paraît plus évident de  savoir par quel moyen la réalisation d’un objectif sera possible en se posant la question du comment pouvons-nous faire.

Cette nouvelle question est ce que représente a priori la stratégie. Clausewitz, le plus grand de tous ceux qui ont étudié la stratégie n’éprouvait aucun intérêt à  la définir. Cependant selon lui la « stratégie » était normative et elle le demeure dans la définition (américaine) suivante, une science, un art ou un plan (susceptible d’être révisé)qui gouverne la levée, l’armement et l’utilisation des forces militaires d’une nation (coalition)pour que les fins de celle-ci soient efficacement poursuivies et atteintes contre un ennemi réel potentiel ou simplement présumé.  

Par ailleurs, la définition standard du Webster’s Third New International Dictionary est plus vaste mais également prescriptible "la science et l’art d’employer les forces politiques, économiques psychologiques et militaires d’une nation ou d’un groupe de nation, en vue d’apporter le plus vaste soutient aux politiques adoptées en temps de paix ou de guerre".

Pour simplifier la compréhension de ce concept, on peut dire que la stratégie est l’art de coordonner l’action de forces militaires, politiques, économiques et morales impliquées dans la conduite d’une guerre ou la préparation de la défense d’une nation ou d’une coalition. Ainsi pour Tabatoni et Jarniou, la stratégie désigne un choix de critères qui vise à orienter de façon dominante et le long terme les activités et la structure de l’entreprise.

Finalement bien que paradoxale, la stratégie est l’ensemble des moyens pouvant nous conduire à une victoire. De plus, construire une victoire durable consiste à prévoir le changement. Comment pouvons-nous avoir un avenir radieux en réduisant les incertitudes ?


Prospective et intention stratégique.

Michel Godet a écrit "l’anticipation n’a de sens que pour éclairer l’action". (Godet M, 1999 p. 4). Toute démarche prospective s’interroge, on le sait sur le que peut-il advenir, la stratégie quand tente de répondre à la question du que pouvons-nous faire. Ainsi pour contribuer à une meilleure visibilité de l’avenir, la prospective et la stratégie s’avèrent indissociables comme  nature et culture sont inséparables et indispensables à l’homme. Ces deux approches complémentaires reposent sur des références et pratiques différentes rassemblées autour d’une méthode définie par Michel Godet sous l’expression de « prospective stratégique ». En clair, il n’y a pas de prospective sans intention stratégique.

La prospective est une démarche prudente et patiente, pour M Godet, il est préférable de "distinguer une phase exploratoire d’identification des enjeux du futur et une phase normative de définition des choix stratégiques possibles et souhaitables" (Godet M 1997, p.8). Vraisemblablement, la prospective est le plus souvent stratégique sinon par ses retombées du moins par ses intentions et la stratégie nécessairement prospective ne serait-ce que pour éclairer les choix qui engagent l’avenir. La prospective stratégique permet de balayer en long et large pour construire un avenir souhaitable et souhaité. L’aspiration à un avenir souhaité proscrire toute navigation à  vue et permet d’éviter la gestion des urgences.


L’avenir pour une organisation......

L’avenir est multiple et les avenirs possibles (futuribles) sont différents. Le futur est incertain, son analyse permet d’identifier les risques et opportunités qui se présentent pour une organisation. La méthodologie de la prospective va permettre de réduire le risque et l’incertitude de la mise en route d’un projet parce qu’il permettra d’identifier les facteurs clés et à travers eux de mettre en pratique la stratégie effective.

En réalité, différentes méthodes sont disponibles pour l’élaboration d’une prospective stratégique. Pour une meilleure appréhension de l’avenir nous évoquerons la méthode des scénarios. Cette méthode donne l’avantage de décrire plusieurs avenirs possibles. Grâce à une réflexion qui anticipe l’avenir, on génère les facteurs d’action préventivement.


Construire l’avenir à partir des scénarios c’est possible
.

Les scénarios sont une forme de penser à l’avenir. Ils doivent servir à décider ce qu’il y a faire au présent. A fin de ne pas négliger des variables, la méthode des scénarios se veut une approche participative. Elle réduit les risques d’incohérences et offre par la même occasion une fertilisation croisée des connaissances. Cependant il ne faut pas perdre de vue que selon Michel Godet(1999) même une équipe n’est pas totalement à l’abri de commettre une erreur collective.

Dans toute démarche de prospective stratégique l’élaboration de scénarios précède les phases de prévision et de planification stratégique. Selon l’approche intégrée de M. Godet, 1997 p.8, les phases du groupe de prospective pour un projet donné peuvent se présenter sous la forme de trois principales articulations regroupant les différentes étapes. Ainsi  il schéma suivant :

  • 1.      Elaboration collective de scénarios ; cette articulation comprend l’analyse des posés par le système étudié(1), de l’analyse des variables clés internes – externes (rétrospective analyse structurelle)(2), du diagnostic des structures (analyse stratégique)(3)et de la dynamique de l’environnement (rétrospective, jeu des acteurs, champs de bataille, enjeux stratégiques)(4)
  • 2.      Appropriation et validation ; cette articulation regroupe respectivement les étapes 5, 6 et 7. Ce sont dans l’ordre l’étape de scénarios d’environnement (tendances lourdes, rupture, menaces et opportunités), du scénario au projet (option stratégique actions possibles) et de scénario par itération (soumission et lecture par les experts)
  • 3.      Décision et action ; cette articulation est composée de l’évaluation des options stratégiques et du plan d’action et de mise en œuvre (contrat d’objectif) qui représentent les 8ème et 9ème étapes.

Il est intéressant de souligner que pour l’élaboration des scénarios d’après Reibnitz (1990), deux scénarios suffisent. Ils doivent refléter tout le contexte, être exempts de contradictions et se distinguer très nettement l’un de l’autre. Car selon la philosophie de cette méthode, une organisation en mesure de gérer deux scénarios différents devrait être aussi capable de gérer toutes variantes intermédiaires.  Le fait d’envisager un troisième scénario serait considérer comme un compromis.


En somme,  la prospective stratégique peut être n facteur de succès pour toute organisation qui veut construire un futur souhaité, en d’autres termes faire coïncider sa vision du futur et la réalité de demain. La prospective stratégique n’est jamais terminée, elle est toujours révisée, elle peut parfois touchée aux perceptions subjectives et aux structures des organisations. Chaque organisation peut se servir de la prospective stratégique pour prévoir le changement et être dynamique. En sus, l’intention stratégique doit contribuer à provoquer des évolutions. La prospective stratégique est un hommage que la science rend à l’avenir à l’instant présent.  Selon le mot d’Abraham Lincoln "les dogmes du passé possible sont inadaptés au présent tempétueux, puisque nous sommes confrontés au neuf, nous devons penser et agir neuf"

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :