Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source : l’inter.
La Société ivoirienne de raffinage (SIR) va fermer sa raffinerie le 26 janvier prochain. Pourquoi une telle décision et quelle en sera la conséquence sur le marché ? M. Joël Dervain, Directeur général de la SIR apporte des éléments de réponse. Il y a 3 mois environ, vous attiriez déjà l’attention sur le péril que court la Sir dans le contexte actuel marqué par une forte spéculation autour du pétrole brut et le renchérissement régulier des cours. La situation n’aurait-elle pas évolué au point où votre société s’apprête à mettre la clé sous le paillasson ? La situation a évolué d’une certaine façon en ce qui concerne l’action, les décisions et finalement l’attention que les autorités apportent à la situation de la Sir. De ce point de vue, la sensibilisation a porté ses fruits, puisque aussi bien notre ministre de tutelle -le ministre des Mines et de l’Energie que celui de l’Economie et des Finances, tous sont tout à fait au courant des difficultés que la Sir traverse. Ils sont à pied d’œuvre pour trouver une solution qui permettrait de ne pas compromettre de manière durable, l’exploitation de la Sir, des activités de la raffinerie. Du point de vue du contexte international, malheureusement, la situation n’a pas évolué. Les marges de raffinage sont toujours aussi faibles. Les déficits que nous avons accumulés depuis le début de l’année 2009, déficits liés en très grande partie à cette faiblesse des marges de raffinage, demeurent. La situation ne s’est pas redressée. Et effectivement, nous avions tiré la sonnette d’alarme.(….)
M. Joël Dervain, Directeur général de la SIR : Dimanche 10 janvier 2010 par webmaster
La suite sur : http://www.linter-ci.com/article.php3?id_article=10301?id=7
Tag(s) : #ECONOMIE

Partager cet article

Repost 0