Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après avoir brusquement interrompu votre sommeil, je me permets une fois de plus de m’installer chez vous. Cette nouvelle occasion servira d’alibi pour vous rappelez que l’économie c’est toujours la guerre. Ainsi pour venir à bout d’un adversaire les militaires mettent en place une stratégie. Et bien c’est pareil en économie ; pour atteindre nos objectifs nous devrons mettre en œuvre une stratégie.

Vous avez puis vous apercevoir de l’analogie entre la gestion stratégique et la stratégie militaire dans l’acte I de ce récit, parce que certainement vous avez déjà entendu des termes qualifiés de « métaphore guerrière » que l’économie dans son évolution a bien voulu emprunter à la stratégie militaire. Souvenez-vous des ‘‘batailles de prix, d’état major, campagne publicitaire……’’. La cerise sur le gâteau avec ses expressions militaires qui s’intègrent bien à l’économie reste, pour moi, ‘‘ Si vice pacem, para bellum’’  autrement dit qui veut la paix prépare la guerre, une maxime, appelons la comme cela, qui marche aussi bien dans la conduite des affaires publiques qu’en économie. Cette expression représente sans doute l’essence même de la stratégie ; c’est le paradoxe de la stratégie. Pour  faire plus simple sans prétention aucune, on pourrait dire ici qu’il faut se donner les moyens pour atteindre ses objectifs. Ou encore, ‘‘qui veut aller loin ménage sa monture’’ et armez-vous convenablement avant toute bataille, n’attendez pas la guerre pour vous organiser.

Bien sûr, il est question d’organisation ; la votre ! Organisez-vous ! Si pour mener la bataille il faut être armé, pour la gagner il faut être organisé. Avez-vous songez à votre organisation avant de chercher à savoir que produire ou comment vendre ? Arrêtez-vous un instant, vérifiez que vous être organisé, sinon faites le au plus vite. Si vous convenez avec moi que la stratégie cherche à améliorer de manière durable votre situation (situation concurrentielle favorable), alors vous serez bien d’accord avec moi sur la nécessité de  mettre en place une bonne organisation.

Une organisation, avec une équipe dynamique et efficace capable de vous apporter des solutions, doit être la base de toutes vos entreprises. Les mots utilisés ici ne le sont pas par souci rhétorique, mais pour vous dire qu’une équipe est celle là même où chaque individu qui la compose se sent important au même titre que tous les autres en ayant à l’esprit qu’il contribue à l’évolution de son entreprise par son travail. Par conséquent, donnez-vous du mal afin de vous entourer des meilleurs, si possible chacun dans son domaine. Pour aller plus loin avec la qualité des hommes, méditez cette phrase d’un ancien dirigeant des New York Yankees. Casey Stengel a dit à propos d’une équipe qui fonctionne bien que : «  Il est facile de trouver de bons joueurs. La difficulté est de les faire jouer ensemble ». Si vous voulez, mettre en place une équipe ou une organisation ne se résume pas à une distribution tacite de rôles ; tout simplement parce qu’une équipe n’est pas un ensemble d’hommes. Il vous faut des hommes de qualité dont les connaissances peuvent vous conduire vers la victoire finale c’est-à-dire la réalisation de vos objectifs. Pour revenir sur la note de départ, la guerre se gagne aussi avec des bons soldats encore une fois dynamiques et efficaces. Mettez en place une équipe aussi bien opérationnelle que stratégique, stratégique encore plus car de plus en plus le dynamisme des entreprises réside en leur capacité de posséder des projets futurs. Il faut savoir anticiper, bâtir aujourd’hui pour mieux rayonner demain.

En somme gagner la guerre suppose que l’on sait ce qu’on fait et où on va, c’est-à-dire, que l’on est organisé avant tout, que nos actions sont planifiées (nous y reviendrons) et cordonnées. Par voie de conséquence, aujourd’hui, il n’est plus question d’apporter une réponse à cette vielle interrogation en économie qui semblait fondamentale à savoir que produire. Si vous venez de vous réveiller, alors sachez que ce n’est plus savoir produire mais savoir s’organiser qui fait la une de l’économie.

Et n’oubliez pas de travailler en équipe, quelque soit votre grade ou votre rang dans votre organisation, car comme nous le rappelle  H. E. Luccock, un pasteur chrétien : « Personne ne peut siffler une symphonie. Il faut un orchestre pour la jouer. » 

 

Tag(s) : #ECONOMIE

Partager cet article

Repost 0