Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a presqu'un an, nous vous expliquions la perspective géostratégique occidentale en Afrique à partir de la France. Au vue des dernières évolutions en Afrique, de la Libye au Nigeria en passant par le Mali et la Centrafrique, le repositionnement militaire occidental en Afrique devient très prépondérant. La publication sur la page facebook Intelligence Économique en Côte d’Ivoire disait ceci :

« Depuis quelques la France intervient militairement en Afrique; nouvelle orientation stratégique de la politique étrangère française, repositionnement idéologique ou remilitarisation des zones d'influence française.

 

Alors en guerres et diplomatique, la France dope encore plus sa présence en Afrique en se fondant sur le postulat suivant: '' Des crises dites « identitaires », fruit de l’instrumentalisation de catégories communautaires par certains acteurs politiques
et économiques (partage du pouvoir et des richesses), pourront
encore survenir. Le fondamentalisme, voire le radicalisme, religieux,
tant musulman que chrétien, pourrait progresser, en l’absence de
perspective d’intégration économique et politique des populations les plus pauvres et, surtout, des jeunes. Parallèlement – et paradoxalement – les sentiments nationalistes et/ou panafricains pourraient se développer, parfois au détriment des intérêts occidentaux."

En effet selon le document Prospective Orientations Stratégiques, Approche régionales, du Ministère Français de la Défense:

''L’Afrique restera une zone de convoitises et de confrontations
potentielles et une zone d’intérêt stratégique prioritaire pour
la France. Le creusement des inégalités et l’instrumentalisation identitaire, en particulier dans des États fragiles, pourraient favoriser le développement de l’islamisme radical et de la menace terroriste (Sahel, Corne), dont la France constituera une cible particulière."

L'idée d'une Présence militaire française ou occidentale permanente dans la zone du sahel n'est pas à exclure.... »

Aujourd’hui, selon le formatage classique des conflits armés en Afrique à partir d'une lecture bien occidentale, ''religion et ethnie'' seraient les principales sources de conflits. Ainsi l'intervention des ''dieux'' occidentaux se serait le cataclysme, non pis l'apocalypse. Pour eux, il faut donc ''sauver'' l'Afrique.

 

En considérant que l'Afrique porterait en elle-même les gènes de son autodestruction, le sachant, qui serait mieux placé pour attiser cette flamme? Autrement qui connait mieux le feu qu'un pompier?

 

Aujourd'hui pour aider le Nigeria, l'occident se prose encore. Leur présence serait légitimée par la désormais forte progression de BOKO HARAM, n'est-ce pas? L'ironie de l'histoire c'est qu'il n'y a pas longtemps de cela le Nigeria se battait pour obtenir un poste au conseil de sécurité de l'ONU. Depuis quand l'un des pays à veto aurait recours à un autre pour contenir '' ses terroristes''.

Alors aujourd'hui l'implication de l'occident dans cette affaire du Nigeria soulève plusieurs interrogations?

A la lecture de l'orientation stratégique occidentale, ces différents conflits depuis la Libye ne seraient-ils un bon motif d'une forte présence militaire occidentale en Afrique? ou encore à qui profite véritablement ces conflits quand on connait la puissance de feu de ces différents groupes ''rebelle'' ou ''terroriste''?

 

Si vous avez du mal à vous y retrouver, réviser les fondamentaux de la stratégie: '' si vice pacem, para bellum'' ou encore ''qui veut la paix, prépare la guerre''. C'est le paradoxe qu'il faut saisir.

 

Tag(s) : #PROSPECTIVE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :